Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

ARCHER Jeffrey - Seul contre tous

 

couv2212783.jpg


Pourquoi ce livre ?

 

J'avais lu, et beaucoup aimé, Kane & Abel de Jeffrey Archer l'été dernier. La plume de l'auteur et l'intrigue m'avaient fait passer un excellent moment et je m'étais noté de tenter à nouveau l'expérience avec un autre titre. Grâce au Challenge "Pioche dans ma PàL" et à Cinnamon - et sa main innocente - c'est chose qui va être faite !


De quoi ça parle ?

 

Il suffit parfois de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment pour voir basculer le cours de sa vie... Si Danny Cartwright avait demandé Beth Wilson en mariage un jour plus tôt, ou un jour plus tard, il n'aurait jamais été accusé du meurtre de son meilleur ami. Mais quand les quatre témoins de l'accusation sont un avocat, un acteur à succès, un aristocrate et le plus jeune associé d'une prestigieuse agence immobilière, qui pourrait bien croire à la version des faits d'un garagiste de l'East End?
Danny est donc condamné à vingt-deux années d'emprisonnement dans le quartier de haute sécurité de la prison de Belmarsh, duquel personne ne s'est jamais échappé. Seulement, ses adversaires ont sous-estimé le désir de revanche du jeune homme et la farouche détermination de sa fiancée à faire entendre justice...

 


Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

 Une accusation suivie d'une condamnation à tort, un emprisonnement, une usurpation d'identité en vue d'une vengeance ... cela vous dit quelque chose ? Eh bien, vous avez raison ! Nous sommes en plein dedans, un Comte de Monte Cristo revisité, voilà ce que nous propose l'auteur avec Seul contre tous. Il pousse même le clin d'œil jusqu'à faire appartenir les "méchants" à un groupe - genre confédération estudiantine - s'appelant "Les Mousquetaires" et ayant pour phrase de ralliement le célèbre "Un pour tous, tous pour un". Je suspecte Jeffrey Archer d'avoir une certaine admiration pour notre Alexandre Dumas et d'avoir ainsi voulu lui rendre un hommage. Et ce n'est pas moi, grande lectrice de Dumas père, qui le condamnerais pour cette louable attention.

Cependant, n'est pas Dumas qui veut ! Et Jeffrey Archer manque un peu d'épaisseur - ou d'envergure - pour pouvoir rivaliser avec le Maître du récit d'aventures. Son roman n'est pourtant pas mauvais, il est même plutôt bon mais je l'ai trouvé d'une part, desservi par des invraisemblances trop nombreuses et grossières et, d'autre part, des longueurs dans le déroulement.

 

Pour les invraisemblances, même si je les ai occultées, je dois avouer qu'il y a eu des moments où je me suis demandé comment elles avaient pu passer les différentes étapes de l'élaboration du roman. Comment les premiers lecteurs, proches de l'auteur, ont pu ne pas lui signaler ? Ces incohérences sont d'autant plus étonnantes qu'il apparaît clairement qu'il y a eu un travail de recherche en amont, entre autre pour tout ce qui concerne la partie juridique du récit. Je ne connais pas très bien le fonctionnement des tribunaux anglais mais les scènes se déroulant au tribunal m'ont parues très crédibles.

Ces invraisemblances ont malgré tout su se faire quelque peu oublier grâce à une galerie de personnages bien brossés. Ces derniers n'échappent pas à quelques stéréotypes mais ils sont suffisamment attachants, ou détestables d'ailleurs, pour occulter cet aspect "cliché".

 

Je crois que c'est la qualité principale de ce roman, celle qui fait que vous ne pouvez vous empêcher de vouloir savoir comment tout cela va finir. L'auteur sait rendre particulièrement vivants les personnages et leurs échanges entre eux. Ce rythme est ralenti - les fameuses longueurs dont je parlais - par des cassures dans la narration. Cassures que je justifierais par une volonté de l'auteur d'expliquer, volonté que je qualifierais d'inutile puisque les échanges entre les personnages se suffisent à eux-mêmes ...

Mais bon je pinaille - vous commencez à me connaître, hein ? - car Seul contre tous reste un polar d'assez bonne facture qui saura vous faire passer un bon moment ! Une lecture détente, quoi ... et il en faut, non ?

 

Pour ma part, j'ai bien envie d'aller voir du côté des Chroniques des Clifton du même auteur, un de ces jours ...

 

 

 

 

 

 

Ma note : 14/20

 

 


 

 



08/03/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres