Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

LEDUN Marin - En douce

 

couv58219038.jpg

 

 


 Pourquoi ce livre ?

 

Pour nos lectures communes du mois, Arutha m'a proposé une liste de 5 titres et j'ai choisi celui-ci ! Je ne connaissais pas l'auteur mais ayant choisi un de ses romans pour mon "Challenge ABC Polars 2017", je me suis dit que cela serait un avant-goût - en espérant qu'il soit bon. 


 De quoi ça parle ?

 

 Sud de la France. Un homme est enfermé dans un hangar isolé. Après l’avoir séduit, sa geôlière, Émilie, lui tire une balle à bout portant. Il peut hurler, elle vit seule dans son chenil, au milieu de nulle part. Elle lui apprend que, cinq ans plus tôt, alors jeune infirmière, elle a été victime d’un chauffard. L’accident lui a coûté une jambe. Le destin s’acharne. La colère d’Émilie devient aussi puissante que sa soif de vengeance. En Douce est un roman dévastateur, où l’injustice se heurte à la force de vie d’une héroïne lumineuse. 


 Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

Tout commence comme une vengeance - œil pour œil, dent pour dent - ici, ce sera jambe pour jambe. Mais si la vengeance est, peut-être, l'élément déclencheur de ce huis-clos, l'auteur nous amène très vite sur un autre terrain, celui de l'introspection de son héroïne. Pourquoi en est-elle arrivée à commettre cet acte stupide, désespéré ? Comment a-t-elle pu croire qu'en séquestrant un homme, qu'en lui tirant dans la jambe, sa vie allait changer, redevenir "normale" ?

 

Après un début en mode thriller, Marin Ledun nous attire dans les filets d'un roman noir, un roman psychologique, un roman social. Un roman fort, marquant qui ne cède jamais à la facilité ! Il évite tous les écueils en nous offrant un récit sans aucune fioriture, sans misérabilisme outrancier, sans jugement à l'emporte-pièce. Chaque lecteur sera libre de ressentir de l'empathie ou, au contraire, de l'agacement pour cette héroïne en colère contre le monde entier. Et dans ce "monde entier", il y a le coupable idéal, Simon, mais il y a surtout elle ...

 

En 250 pages seulement, En douce nous amène à nous interroger sur ce qui fait notre vie, à réfléchir sur nos choix de vie, à nous demander si nous sommes véritablement les auteurs ou simplement les acteurs d'un scénario déjà écrit. À force de chercher un responsable à sa déchéance, Emilie finira par le trouver mais il lui faudra pour cela accepter d'affronter son pire adversaire - sa conscience.

L'auteur distille les différents éléments qui vont constituer l'ensemble de façon très judicieuse. Par petites touches, il nous livre la vie de son personnage central nous permettant de comprendre sa complexité. Emilie avant l'accident, Emilie juste après l'accident, Emilie aujourd'hui ... trois Emilie qui ne font qu'une, vraiment ?

 

Pour une découverte de l'auteur, je dois dire que je n'ai pas été déçue. Dans la forme, avec une écriture moderne et percutante, comme dans le fond, avec une fin surprenante mais sans esbroufe inutile,  Marin Ledun a su me donner envie d'entrer dans son univers.

 

 

 

 

Ma note : 16/20

 

 

 


 

 



18/12/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres