Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

PANOWICH Brian - Bull Mountain

couv74447939.jpg

 

 


 

Pourquoi ce livre ?

 

La collection "actes noirs" chez Actes Sud est, sans hésiter, une collection dont je guette avec la plus grande vigilance les parutions. Je n'ai pas souvenir d'avoir été déçue par un roman choisi dans leur catalogue. Et, au vu du synopsis de celui-ci, je pressens un grand moment !

Espèrons que je ne place pas la barre trop haut ... 

 


De quoi ça parle ?

 

Chez les Burroughs, on est hors-la-loi de père en fils. Depuis des générations, le clan est perché sur les hauteurs de Bull Mountain, en Géorgie du Nord, d’où il écoule alcool de contrebande, cannabis et méthamphétamine jusque dans six États, sans jamais avoir été inquiété par les autorités. Clayton, le dernier de la lignée, a tourné le dos à sa fratrie, et comme pour mettre le maximum de distance entre lui et les siens, il est devenu shérif du comté. À défaut de faire régner la loi, il maintient un semblant de paix. Jusqu’au jour où débarque Holly, un agent fédéral décidé à démanteler le trafic des montagnards. Clayton se résout alors à remonter là-haut pour proposer un marché à son frère. Il sait qu’il a une chance sur deux de ne pas en redescendre. Ce qu’il ignore, c’est que Holly en a fait une affaire personnelle, et que l’heure des pourparlers est déjà passée.
Salué par bon nombre d’auteurs fameux, à commencer par James Ellroy, Bull Mountain se lit comme l’histoire de Caïn et Abel dans un Sud plus poisseux que jamais. Avec ce premier opus d’une violence et d’une force également insoutenables, Brian Panowich signe un roman noir rural et déchirant.

 


 

Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

 

"Personne ne pourra leur dire quoi faire et ne pas faire sur leur propre terre.
Personne ne leur prendra ce que Dieu leur a donné.
Pas sur "leur" montagne."

 

Bull Mountain est le creuset originel de la famille Burroughs et dans le comté de McFalls, en Géorgie du Nord, personne n'irait réfuter la réalité de cette possession. Sauf à avoir des tendances suicidaires, bien sûr ... Aussi loin que la mémoire collective en témoigne, sur ce territoire, la seule loi reconnue et appliquée est celle dictée par les membres de cette famille. Personne n'irait s'aventurer à changer cela ... si ce n'est un membre issu de la lignée !

 Brian Panowich nous offre un premier roman d'une qualité rare. Sous la forme d'un kaléidoscope narratif, passant d'une époque à une autre, d'un personnage à l'autre, il réussit l'exploit de nous livrer l'image de la violence. Haine, convoitise, vengeance, peur, jalousie, folie ... autant de sentiments que finiront par exprimer tous les acteurs de ce roman noir en laissant éclater leur violence. Impossible en lisant ce roman de ne pas s'interroger. La violence est-elle le résultat d'un patrimoine génétique ou le fruit (pourri) de conditions environnementales ?

Bull Mountain est un roman rugueux, âpre, dur en ce qu'il donne à voir de la noirceur humaine mais il n'est pas désespéré pour autant car il laisse entrevoir une possibilité de rédemption ... comme si l'auteur refusait de croire que les maillons d'une chaîne soient inséparables. Il semble nous dire que, aussi lourd que soit notre héritage familial, nous n'en restons pas moins les acteurs de notre destin.

 

J'ai cru comprendre que l'auteur travaillait sur l'écriture de son second roman ... une suite de Bull Mountain, semble-t-il. Peut-être pour approfondir les rapports entre ses personnages et développer certains points que ce premier roman (bien trop court, à mon goût) n'a pu abordé ?

Un seul mot donc ... vivement la suite !!!! (cela fait 3, je sais !)

 

 

 

 

Ma note : 19/20

 

 

Merci à mon ami'naute Arutha pour m'avoir accompagné dans cette lecture ... sa chronique ici ... deux avis valant mieux qu'un, paraît-il !

 

 


 



02/10/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres