Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

PHILIPPON Benoît - Cabossé

CVT_Cabosse_1335.jpg

 


 Pourquoi ce livre ?

 

J'ai vu "passer" ce livre sur un blog et je me le suis noté ... comme cela m'arrive souvent lors de mes balades sur la toile. Je l'avais un peu oublié, perdu au milieu des dizaines d'autres bouquins qui font ressembler ma PàL à une tour de Pise de plus en plus vacillante sur ses fondations ! Et puis, l'autre soir, je cherchais un roman assez court à lire entre deux plus conséquents. Cabossé m'a semblé un bon choix ! Auteur français, premier roman, pitch attractif, environ 300 pages ... affaire conclue !

 

 


 

De quoi ça parle ?

 

 

Quand Roy est né, il s’appelait Raymond. C’était à Clermont. Il y a quarante-deux ans. Il avait une sale tronche. Bâti comme un Minotaure, il s’est taillé son chemin dans sa chienne de vie à coups de poing : une vie de boxeur ratée et d’homme de main à peine plus glorieuse. Jusqu’au jour où il rencontre Guillemette, une luciole fêlée qui succombe à son charme, malgré son visage de « tomate écrasée »…
Et jusqu’au soir où il croise Xavier, l’ex jaloux et arrogant de la belle – lequel ne s’en relèvera pas…
Roy et Guillemette prennent alors la fuite sur une route sans but.
Une cavale jalonnée de révélations noires, de souvenirs amers, d’obstacles sanglants et de rencontres lumineuses.

 

 


 

Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

 

Mazette !!!! Je ne m'attendais pas à cela ... Je l'ai fini depuis presque deux jours et j'en suis encore à chercher comment exprimer mon avis ! Je voudrais tellement réussir à vous faire passer mon ressenti que je tourne en rond sur des phrases que je trouve toutes plus gnangnan les unes que les autres. Pfffff ... c'est là que je découvre que tenir un blog sur mes lectures peut s'avérer difficile ! Comment faire comprendre qu'un livre provoque un tel chamboulement ? Surtout quand il est édité dans la très célèbre collection "Série Noire", pas vraiment réputée pour ces parutions "sentimentales" !

 

Cabossé est bien un roman noir pourtant mais c'est tellement plus que cela aussi ... Benoît Philippon joue avec les codes du genre, sans éviter certains stéréotypes d'ailleurs (nul n'est parfait !). Il mélange les univers entremêlant le conte initiatique et le road trip noir. Il illumine son tableau fait de sang, de violence, de deuil en y peignant des personnages radieux. Il explore le thème de la peur de l'autre (délit de faciès, xénophobie, homophobie entre autres ...) et nous livre un formidable plaidoyer rempli d'humanisme et, n'ayons pas peur du mot, d'amour tout simplement !

Avec une plume truculente, une justesse dans les mots, une profondeur dans les sentiments, il nous envoie dans les cordes ... (Arghhh ! Je m'étais pourtant promis d'éviter les jeux de mots sur la boxe !! Désolée ...)

 

 

 

"C'est pas parce que t'as une sale tronche que t'as pas une bonne tête."
 
"Le bonheur peut faire peur.
Il peut même faire mal.
Quand on est pas habitué."
 

 

 

Je ne peux que vous inviter à partager la cavale de Roy et Guillemette. Rien ne vous y oblige évidemment mais, croyez-moi, ne pas partager ce voyage serait une erreur ! À bon entendeur ...

 

 

 

 

Ma note : 19/20

 

 

http://static.blog4ever.com/2016/09/822461/32x32-10288.gif


 



11/10/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres