Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

VELOCE Viola - Meurtres à la pause-déjeuner

 

 

couv51456106.jpg

 


 

Pourquoi ce livre ?

 

 

C'est encore un Challenge Livraddict qui m'a fait choisir ce roman ... J.O des nationalités. Il s'agit de lire 2 auteurs jamais lus sur les 5 continents ! Pour l'Europe, mon choix s'est arrêté sur cette auteure italienne dont je n'avais jamais entendu parler. Le titre, la couverture et la 4ème de couv' m'ont semblé attractifs ... un choix fondé sur des motivations solides, non ?

Après quelques lectures assez noires et pesantes, cela m'a semblé le bon moment d'aller vérifier si j'avais eu du flair ...

 


 

De quoi ça parle ?

 

 

C’est toujours avant le retour des trois cents autres salariés que se termine la pause-déjeuner de Francesca. Cela lui permet d’éviter de rébarbatifs échanges entre collègues. Et aussi de bénéficier en toute quiétude des lavabos. Jusqu’au jour où, brosse à dents à la main, elle aperçoit sous l’indiscrète porte des toilettes deux pieds dans une position peu naturelle. Deux pieds qui appartiennent à son insupportable collègue Marinella, laquelle gît là, une corde autour du cou... Ce n’est que le début d’une longue série de meurtres. Dans ce que les médias surnomment désormais l’Entreprise Homicides il paraît évident que l’assassin rôde toujours. Sermons directoriaux, regards suspicieux, bruits de couloir, mails revendicatifs amènent le syndicat à s’en mêler pour demander une prime de risque. Mais le risque majeur pour Francesca n’est-il pas de mourir étouffée entre une mère qui ne pense qu’à la marier et un papa-poule à l’envahissante sollicitude?

Drôle, enlevé et mordant, ce roman, après être devenu un best-seller sur Internet, n’a pas mis longtemps à trouver un éditeur et un producteur de cinéma.

 


 

Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

 

Je voulais une lecture légère ? Je ne voulais pas plonger dans les méandres d'un esprit retors ? Je voulais me détendre sans que mes neurones entrent en ébullition ? Je ne voulais pas affronter la misère humaine ? Tous les "je voulais", "je ne voulais pas" que je pourrai lister ont été exaucés par ce roman ! C'est léger, pas de plongée dans la tête d'un psychopathe, pas de brainstorming, pas de réflexions désabusées sur le genre humain ...

 

 

Mais - car il y a un mais, vous vous en doutiez un peu, non ? - Viola Veloce n'a pas réussi à remplir son contrat, ou plutôt celui que je lui avais fixé en choisissant son roman ! Ce n'est pas faute d'avoir essayé pourtant car l'idée de départ était assez bien trouvée.

 

 

 Prenez un personnage principal à la Bridget Jones - une trentenaire coincée entre son boulot peu gratifiant et sa vie privée qui part à vau-l'eau - une série de meurtres qui ne touche que certains employés d'une société - le service de la demoiselle, évidemment - et des situations cocasses - mère dépressive, speed dating foireux, collègues un peu barrés - et vous devriez avoir entre les mains un bon livre.

 

 

Malheureusement, l'auteure n'arrive pas à choisir son camp et nous balade entre drôlerie et sérieux. Cette valse-hésitation finit par desservir le récit, à mon goût. Quand cela devient amusant, cela ne l'est pas assez et quand cela se veut sérieux, il manque quelque chose pour nourrir la satire du monde de l'entreprise qui ne fait que pointer le bout de son nez !

  

Tout cela donne une lecture en demi-teinte, un avis mi-figue mi-raisin de Meurtres à la pause-déjeuner. Je ne vous le déconseille pas, je pense que certain(e)s pourraient même y trouver leur compte, mais je ne vous le recommande pas non plus, je pense que les amateurs de polars devraient être déçu(e)s !

 

 

 

 

 

 

Ma note : 13/20

 

 

 

 


 



12/11/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres