Fan2polar mais pas que ...

Fan2polar mais pas que ...

X - Saga Bourbon Kid (2) - L’Œil de la lune

 

 

couv73179729.jpg

 


Pourquoi ce livre ?

 



Parler de curiosité pour décrire mon état d’esprit en attendant d’entamer ce deuxième opus de la saga Bourbon Kid serait un euphémisme, une contre-vérité. Je trépignais d’impatience, oui ! Impatience quelque peu fébrile car le spectre de la déception planait au-dessus de moi après l’enthousiasme ressenti à la découverte de cet OLNI qu’est Le Livre sans nom. L’auteur(e) a réussi son coup une fois – sans aucune contestation – mais Anonyme va-t-il réitérer sa performance ? La barre est placée haut et, de surcroît, l’effet de surprise n'est plus de mise. Je sais où je vais mettre les pieds et j’en veux pour mon argent, comme qui dirait !

Bourbon Kid, à nous deux ...


 De quoi ça parle ?

 

Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud, où sommeillent toujours de terribles secrets. Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid célèbre lui le dix-huitième anniversaire de son premier homicide. Il est alors loin de se douter qu’il est devenu la proie d’une agence très spéciale. Une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater, sous peine d’une impitoyable vengeance. Mais cela n’est rien à côté de ce qui attend Santa Mondega lorsqu’une mystérieuse momie disparaît du musée local….

 


Ce que j'ai à en dire après lecture ?

 

Pendant ce nouveau séjour dans cette bonne ville de Santa Mondega, j’ai retrouvé tout ce qui m’avait fait aimer cette petite bourgade calme et paisible lors de ma première villégiature. Son ambiance bucolique, ses habitants si chaleureux et accueillants, ses petits bars où il fait bon se poser pour déguster une bonne bière ou un single malt de 15 ans d’âge … Quoi ??? Vous ne reconnaissez pas Santa Mondega dans ma description ? Ah bon ! Attendez, je me relis.

Vous avez raison ! Les qualificatifs choisis sont quelque peu – comment dire ? – à côté de la plaque !!! Il n’empêche que j’ai ADORÉ retrouver cette ville, son ambiance sous tension, ses habitants psychédéliques, ses bars survoltés et je ne vous parle même pas de ses forces de police que je pourrais qualifier de charmantes. Erreur d’adjectif encore, je voulais dire vampiriques !

 

Bon, je ne vous cacherais pas plus longtemps que le spectre de la déception que je sentais planer en imaginant ce que serait ce deuxième opus de la saga a pris ses cliques et ses claques et a disparu dès les premières pages lues. Il est diantrement fort ce monsieur – madame, je ne crois pas mais va savoir, Charles ! – Anonyme ! Après Le Livre sans nom, j’étais persuadée qu’il ne saurait pas me surprendre. Il avait déjà largement rempli le contrat et, sincèrement, je ne voyais pas trop ce qu’il allait pouvoir trouver pour, ne serait-ce que, m’étonner cette fois-ci. Et pourtant …

 

Je ne peux pas vraiment vous en dire plus sans prendre le risque de dénaturer votre futur plaisir de lecteur mais je vous demande de me faire confiance. L’Œil de la lune est un véritable page turner, peut-être même plus encore que Le Livre sans nom. Tout du moins, pour ma part, je me suis très rapidement adaptée au "fuseau horaire" et je n’ai subi aucun "jet lag", contrairement à mon premier voyage à destination de Santa Mondega.

Je connaissais les caractéristiques du lieu, des personnages (du moins les quelques survivants du premier tome), de l’intrigue. Et l’auteur nous (ac)cueille dès que les roues de notre avion touche le tarmac, si je puis dire !

Il faut vraiment que j’arrête avec mes métaphores touristiques. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive aujourd’hui … je suis d’humeur #office du tourisme, ou quoi ?

 

Reprenons un ton un peu plus "littéraire", si vous le voulez bien. L'Œil de la lune est tout aussi déjanté que Le Livre sans nom avec, cependant, un aspect plus construit que ce soit sur l’intrigue – Anonyme commençant à nous délivrer des informations sur le pourquoi du comment – sur les personnages qui trouvent peu à peu leur place sur l’échiquier – l’auteur prenant le temps d’étoffer leurs caractères. J’irais donc jusqu’à dire que, si le premier opus m’avait charmée par son côté très original, le second m’a conquise par sa parfaite maîtrise de cette originalité et la mise en perspective d'une intrigue de plus en plus consistante.

 

Alors, si vous cherchez une destination moins bling bling que Ibiza, moins pantouflarde que Marrakech, moins surfaite que Koh Pangan, envolez-vous pour Santa Mondega … et, conseil d’amie, veillez à ce que votre horaire d’arrivée soit en journée !!!

 

 

 

 

 

 

Ma note : 19/20

 

 

 


 

 abclogoshadow.gif



03/03/2017
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres